Nos conseils pour défiscaliser en 2022 

Payer moins d’impôts en 2022 se prépare dès aujourd’hui ! Découvrez comment optimiser votre déclaration fiscale et réduire vos impôts ! 

Vous souhaitez payer moins d’impôts en 2022 ? Grâce à l’optimisation fiscale et à la défiscalisation, c’est possible ! Encore faut-il savoir comment et où investir pour réduire ses revenus imposables, profiter d’un crédit d’impôt ou diminuer son imposition. Si investir dans l’immobilier est une double solution souvent plébiscitée, elle n’est pourtant pas la seule. En effet, pour réduire votre cotisation fiscale, vous pouvez soit réduire le montant de votre revenu imposable, soit bénéficier de réductions d’impôts. Quelle est la différence ? Comment profiter des meilleures opportunités ? Voici nos conseils pour défiscaliser en 2022. 

Quelle est la différence entre baisse du revenu imposable et réduction d’impôts ? 

Avant de vous lancer dans la défiscalisation, il est important de bien comprendre le fonctionnement et les différentes façons de payer moins d’impôts. Pour diminuer vos charges fiscales, vous pouvez donc soit réduire votre revenu imposable soit bénéficier d’une réduction d’impôts. Quelle est la différence ? 

  • Réduire votre revenu imposable signifie diminuer le montant à déclarer sur votre avis d’imposition annuel. Si vos revenus globaux sont moins importants, vous pouvez changer de Tranche Marginale d’Imposition (TMI) et donc diminuer votre cotisation. Découvrez les solutions pour diminuer votre revenu imposable ci-dessous. 
  • La réduction d’impôts vous permet de profiter d’une baisse du montant de vos impôts. En fonction de vos investissements et de vos déclarations, vous pouvez prétendre à un pourcentage de réduction. Si le montant total de réduction est supérieur au montant total de vos impôts, ceux-ci sont ramenés à 0. 
  • Le crédit d’impôt fonctionne de la même manière que la réduction d’impôt à une différence près : si le montant de déduction est supérieur au montant de vos impôts, vous bénéficiez d’un remboursement. Le crédit d’impôt s’adresse donc à toute personne, qu’elle soit imposable ou non. 

Diminuer son revenu imposable : moins de revenus donc moins d’impôts 

Si vous parvenez à faire baisser le montant global de vos revenus imposables, il sera alors possible de réduire votre facture fiscale de 2022. Il n’est pas ici question de diminuer votre salaire ni la source de vos revenus. Certains investissements, notamment immobiliers, peuvent vous permettre de diminuer le montant de vos revenus à déclarer. 

L’immobilier pour diminuer son revenu imposable 

L’investissement immobilier et notamment locatif est l’une des solutions les plus souvent choisies par les contribuables et les investisseurs. Pour cela plusieurs solutions s’offrent à vous. Vous pouvez réaliser un investissement immobilier en direct ou passer par une SCPI (Société Civile de Placement Immobilier). 

 

Selon votre situation personnelle et professionnelle, différents dispositifs de défiscalisation immobilière peuvent se mettre en place. C’est le cas par exemple de la Location Meublée Non Professionnelle (LMNP). Au-delà de 70 000 € de recettes sous le statut LMNP ou LMP, il est possible de déduire une partie des revenus générés de vos revenus imposables. Ainsi, vous déclarez moins de revenus à l’administration fiscale et par conséquent le montant de vos impôts se voit réduit. 

 

Le déficit foncier est également un investissement immobilier intéressant d’un point de vue fiscal. Dans le cadre de la réalisation de travaux de rénovation sur votre bien immobilier destiné à la location, vous pouvez bénéficier d’une déduction sur vos revenus imposables. De plus, cette déduction, particulièrement adaptée aux foyers fortement imposés, peut être reconduite durant 6 années consécutives. 

L’épargne pour diminuer son revenu imposable 

Les placements financiers sous forme d’épargne sont également d’excellents moyens pour réduire le montant de vos revenus globaux imposables. Le Plan d’Épargne Retraite (PER) par exemple, vous autorise à déduire de vos revenus imposables les versements effectués. De plus, les recettes acquises grâce à cette épargne ne sont pas imposables. 

D’autres solutions pour diminuer son revenu imposable 

En plus de l’immobilier et de l’épargne, il existe d’autres solutions pour réduire le montant de son revenu global imposable :  

  • Les frais réels. Pour les salariés, il est possible de réduire le montant de ses revenus grâce aux frais réels : trajet entre le domicile et le lieu de travail, frais de logement, frais de repas…  
  • Les pensions alimentaires. Qu’il s’agisse d’un parent ou d’un enfant majeur, vous pouvez déduire de vos revenus le montant de leur pension alimentaire. Selon les besoins financiers de vos proches et vos revenus globaux, le montant de la pension acceptable pour une déduction des revenus est variable. 

 Toutes ces solutions vous permettent donc de diminuer le montant des revenus globaux que vous déclarez à l’administration fiscale. Mais ce n’est pas le seul moyen de faire baisser votre facture ! En effet, vous pouvez cumuler la diminution de vos revenus imposables avec une réduction sur le montant de vos impôts. 

Profiter des réductions d’impôts sur le revenu 

Cumulable avec la diminution des revenus imposables, la réduction de l’impôt sur le revenu vous permet donc de réduire encore plus le montant de vos impôts. Pour profiter d’une réduction de vos impôts, des solutions immobilières s’offrent à vous, mais pas seulement. À l’image de la baisse de vos revenus imposables, pléthore de solutions de défiscalisation sont mises en place par le gouvernement. 

La loi Pinel pour défiscaliser en 2022 

Si vous souhaitez profiter des avantages fiscaux de la loi Pinel, il ne faudra pas tarder à investir. En effet, ce dispositif devait s’arrêter en fin d’année 2021, mais vient d’être prolongé jusqu’en décembre 2022 face à son succès. 

 Si la loi Pinel est connue par les investisseurs, c’est avant tout pour sa facilité de mise en œuvre. Pour résumer, le dispositif Pinel permet aux contribuables de bénéficier d’une réduction d’impôts allant jusqu’à 21 %. Pour cela, vous devez acheter un bien immobilier neuf situé dans une des zones éligibles à la loi Pinel et le proposer à la location pour une durée comprise entre 6 et 12 ans. Au-delà de ce délai, libre à vous de profiter de votre bien comme bon vous semble : location, résidence principale ou secondaire…  

Réaliser des travaux dans sa résidence principale 

Les travaux d’amélioration de votre résidence principale, de mise aux normes RGE et aux normes handicapées ouvrent la voie à d’importantes réductions d’impôts sur le revenu. Cela concerne aussi bien le remplacement de votre ancienne chaudière par un modèle plus écologique et économique, que l’installation d’un monte-escalier ou encore la mise aux normes de votre salle de bain. 

 En fonction du montant total des travaux et de vos revenus globaux imposables, vous bénéficiez alors d’une déduction de vos impôts au prorata de la somme. À noter tout de même que cette réduction sur vos impôts ne peut être prise en compte que si les travaux effectués le sont sur votre résidence principale. 

Soutenir des entreprises innovantes et des PME 

Le soutien financier aux PME, aux jeunes entreprises innovantes et aux sociétés de l’audiovisuel peut vous aider à faire baisser le montant de votre facture fiscale. Il est alors possible de déduire jusqu’à 25 % du montant de vos versements.   

Un plafond est tout de même mis en place, bien que plutôt élevé : 50 000 € pour une personne seule et 100 000 € pour un couple. Cependant, si vos versements sont supérieurs aux plafonds imposés par ce dispositif, vous pouvez reporter la différence pendant 5 années consécutives. 

Bénéficier du crédit d’impôt 

Enfin, pour défiscaliser en 2022, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt. Ce dispositif est particulièrement intéressant puisqu’il concerne aussi bien les personnes imposables que les personnes non imposables. En effet, à la différence de la réduction d’impôt qui ne peut pas excéder le montant de votre imposition, le crédit d’impôt vous permet de récupérer l’excédent sous forme de versement effectué par l’administration fiscale. 

Vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt pour :  

  • L’emploi d’une personne à domicile : ménage, garde d’enfant, soutien scolaire ou encore aide aux personnes âgées ou handicapées. Vous profitez alors d’un crédit d’impôt à hauteur de 50 % des dépenses engagées. 
  • Les travaux d’économie d’énergie. En remplaçant vos anciens équipements par du matériel neuf ou fonctionnant à l’énergie verte, vous pouvez prétendre à un crédit d’impôt. 

Comment léguer une partie de son patrimoine de son vivant : Découvrez le démembrement de propriété

Acte juridique méconnu, le démembrement de propriété permet de transmettre de son vivant. Fonctionnement, conditions et avantages, on vous dit tout. 

Léguer son patrimoine de son vivant : le démembrement de propriété 

Savez-vous qu’il est possible de léguer son patrimoine immobilier de son vivant ? C’est ce qu’on appelle le démembrement de propriété. Il s’agit d’un acte juridique et notarial qui vous permet de diviser la pleine propriété de votre logement. L’avantage premier de ce dispositif est de faciliter une donation ou une succession. Il permet également de réduire les coûts fiscaux. En quoi consiste exactement le démembrement de propriété et quels sont les réels avantages financiers d’une telle procédure ? Nous répondons à toutes vos questions pour vous éclairer sur le démembrement de propriété. 

Le démembrement de propriété, en quoi ça consiste ? 

Le démembrement de propriété permet essentiellement de séparer la pleine propriété d’un bien immobilier. Le logement en question est alors divisé entre un usufruitier et un nu-propriétaire. Arrêtons-nous sur ces trois principes fondamentaux. 

 

  • L’usufruit. L’usufruit d’un bien immobilier donne le droit d’utiliser le logement et d’en percevoir les fruits (usus et fructus) y compris les loyers le cas échéant. 
  • La nue-propriété. C’est ce qu’on appelle l’abusus, le droit de disposer du bien. Le nu-propriétaire possède donc en quelque sorte les murs et l’usufruitier garde le droit de jouir de la propriété. À noter que les frais d’entretien du bien doivent être assumés par l’usufruitier et les grosses réparations ou la rénovation sont à la charge du nu-propriétaire. 
  • La pleine propriété. Il s’agit du résultat des deux précédentes définitions. La pleine propriété comprend donc l’usufruit et la nue-propriété. C’est souvent la situation la plus courante des acheteurs et investisseurs qui font l’acquisition d’un bien en pleine propriété. 

 

Le démembrement de propriété est donc souvent plébiscité lors de la mise en place d’une succession.Tout au long de la période de démembrement l’usufruitier conserve le droit d’habiter, de louer son logement et de percevoir les loyers. En revanche, il faut l’accord des deux parties en cas de vente du bien immobilier. Au décès de l’usufruitier, le nu-propriétaire peut alors récupérer la pleine propriété du bien plus facilement. 

Quels sont les avantages fiscaux d’un démembrement ? 

De par son statut particulier, le démembrement de propriété est le plus souvent mis en place au sein d’une même famille. Il permet en effet de préparer sa succession et d’assurer à ses enfants ou à ses héritiers la donation du bien tout en limitant les frais. Le démembrement de propriété est intéressant en termes d’avantages fiscaux et peut soulager vos héritiers le moment venu. 

 

L’atout majeur du démembrement de propriété est la réduction des droits de donation sur le ou les biens immobiliers concernés et l’absence de frais de succession. Les valeurs de la nue-propriété du bien et de l’usufruit sont calculées selon l’âge du donateur au moment de l’acte juridique :  

  • Entre 21 et 30 ans : 80 % pour l’usufruit / 20 % pour la nue-propriété ; 
  • Entre 31 et 40 ans : 70 % pour l’usufruit / 30 % pour la nue-propriété ;  
  • Entre 41 et 50 ans : 60 % pour l’usufruit / 40 % pour la nue-propriété ;  
  • Entre 51 et 60 ans : 50 % pour l’usufruit / 50 % pour la nue-propriété et ainsi de suite. 

 

À savoir : il est possible de céder l’usufruit d’un logement pour une durée maximale de 10 ans. Il s’agit de la donation temporaire d’usufruit. Elle peut permettre à l’un de vos proches (enfants ou autres) de profiter de l’usufruit d’un bien immobilier. Dans ce même temps, le logement en question n’est plus pris en compte dans le calcul de votre Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI). 

Quels sont les différents dispositifs de défiscalisation ?

Investissement immobilier, épargne, soutien aux entreprises ou encore optimisation fiscale, quels sont les meilleurs dispositifs pour défiscaliser ? 

Quels sont les meilleurs dispositifs de défiscalisation  en France ? 

À l’heure actuelle, il existe près d’une centaine de dispositifs de défiscalisation en France. Entre l’investissement immobilier, le soutien aux entreprises ou encore l’épargne retraite, les solutions sont nombreuses et ouvertes à tous les contribuables. Il est même possible de multiplier les investissements pour profiter de plusieurs dispositifs à la fois. Pour faire baisser vos impôts ou votre revenu imposable global, voici quelques-unes des solutions les plus plébiscitées par les investisseurs. 

Les dispositifs immobiliers de défiscalisation 

Les premiers dispositifs auxquels on pense lorsque l’on souhaite défiscaliser sont souvent les investissements immobiliers. En effet, en plus de vous aider à payer moins d’impôts sur le revenu ou à faire baisser le montant de votre revenu imposable, l’investissement immobilier vous permet de vous constituer un patrimoine. Revenons sur les dispositifs les plus faciles à mettre en place et les plus intéressants d’un point de vue fiscal. 

La loi Pinel 

La loi Pinel concerne avant tout les biens immobiliers neufs ou en construction et, dans de rares cas, des biens anciens (il s’agira donc du dispositif Pinel ancien). Le principe est relativement simple c’est pourquoi il est apprécié des investisseurs, même novices.  

Pour bénéficier des baisses d’impôts relatives à la loi Pinel, vous devez faire l’acquisition d’un bien immobilier neuf dans un des secteurs géographiques mentionnés par ce dispositif. Ces zones sont classées selon le manque de logements par rapport à la demande.  

Il faudra ensuite louer votre bien immobilier non meublé à des foyers dont les revenus se trouvent dans la tranche relative à la zone Pinel. Vous pourrez ensuite bénéficier de réductions d’impôts allant de 12 à 21 % selon la durée de la location (6, 9 ou 12 ans). 

La Location Meublée Professionnelle et la Location Meublée Non Professionnelle 

Ces deux dispositifs sont semblables. Ils permettent de diminuer le montant de votre revenu imposable grâce à la location d’un bien meublé. Ce type de biens est relativement facile à louer et particulièrement recherché par les étudiants et les jeunes actifs. 

La différence entre la location meublée professionnelle et la location meublée non professionnelle intervient au niveau des revenus dégagés par cette location. Si ces derniers sont supérieurs à 50 % des revenus globaux du foyer fiscal alors vous passez en Location Meublée Professionnelle (LMP). 

Non seulement les statuts LMNP et LMP vous permettent de réduire le montant de vos impôts, mais ils peuvent également vous exonérer de l’impôt sur la fortune. À savoir, ces statuts ne sont pas concernés par le plafonnement des niches fiscales.  

Le dispositif Censi-Bouvard 

Sensiblement identique aux dispositifs de location meublée professionnelle et de location meublée non professionnelle, le dispositif Censi-Bouvard s’adresse aux biens situés dans des résidences services. Il s’agit le plus souvent d’une résidence pour personnes âgées, étudiants, personnes handicapées ou bien d’une résidence d’accueil et de soins. 

Ne vous engageant à louer votre bien en Censi-Bouvard pour une durée de minimum 9 ans, vous pouvez prétendre à une réduction d’impôts à hauteur de 11 %. 

Le déficit foncier 

Ce dispositif de défiscalisation demande un peu plus de rigueur et de patience pour être mis en œuvre. Le déficit foncier concerne les propriétaires de logements proposés à la location non meublée. Si le montant de vos charges se révèle supérieur à celui de vos revenus fonciers alors vous entrez en déficit foncier. 

Le montant des charges qui dépasse votre revenu foncier peut alors vous permettre de réduire le total de votre revenu imposable global. Par conséquent, vous bénéficiez d’une baisse de vos impôts sur le revenu. 

Les dispositifs d’épargne pour défiscaliser 

Grâce aux placements financiers et à l’épargne, vous pouvez profiter d’une réduction du montant de vos impôts sur le revenu. En plus de cette baisse notable, vous préparez votre avenir : retraite, succession, achat immobilier… La plupart des dispositifs de défiscalisation par l’épargne sont accessibles à tous les contribuables. Certains en revanche ne sont proposés qu’aux salariés dont l’entreprise participe. Voici quelques pistes pour épargner et défiscaliser simplement ! 

Le Plan Épargne Retraite 

Le Plan Épargne Retraite (PER) est un dispositif qui vous permet de préparer votre retraite durant votre vie active. Les sommes placées sur un contrat d’épargne retraite vous permettront par la suite de bénéficier d’un complément de revenu. Mais ce n’est pas le seul avantage du plan d’épargne retraite ! En effet, durant votre vie active, celui-ci vous permet de réduire vos impôts. 

En fonction des sommes versées sur votre plan épargne retraite, vous pouvez profiter d’une déduction sur vos revenus imposables. Autre avantage du plan épargne retraite (anciennement PERP) : la possibilité de récupérer votre capital à la retraite (sous forme de rente ou non) ou la possibilité de récupérer votre capital lors de l’achat de votre résidence principale. 

L’assurance-vie 

Les placements dans les assurances-vie sont d’excellents moyens pour défiscaliser et préparer l’avenir. Les différents contrats possibles vous permettent d’effectuer des placements financiers ou immobiliers et même sous forme d’actions. De plus, il est tout à fait possible de détenir plusieurs assurances-vie afin de diversifier ses placements. 

En plus de vous constituer un capital, l’assurance-vie permet également de défiscaliser. Les gains réalisés via l’assurance-vie ne sont pas imposables. Enfin, les frais de succession sont également absents du contrat d’assurance-vie jusqu’à un certain plafond. 

Les autres dispositifs de défiscalisation 

Outre les dispositifs de défiscalisation immobilière ainsi que les dispositifs d’épargne, il en existe des dizaines d’autres. En voici quelques-uns. 

L’investissement dans les entreprises 

Si le gouvernement français soutient de nombreuses PME et industries, vous pouvez en faire de même ! L’investissement dans les entreprises et le soutien financier se trouvent être des portes ouvertes à la défiscalisation : 

  • La loi Girardin encourage le développement des PME dans les territoires d’Outre-mer et vous permet de profiter d’une réduction d’impôts. 
  • Les FCPI (Fonds Communs de Placement dans l’Innovation) permettent d’aider de jeunes entreprises innovantes à s’installer ou à s’agrandir. De votre côté, vous bénéficiez d’une déduction d’impôts allant jusqu’à 25 % ! 
  • Les SOFICA (Sociétés pour le Financement du Cinéma et de l’Audiovisuel) offrent jusqu’à 48 % de réduction sur vos impôts ! 

L’optimisation fiscale 

La gestion de votre foyer peut également devenir une source d’optimisation fiscale et de réduction d’impôts sur le revenu. Pensez à déclarer vos dons financiers aux associations, la garde d’enfant à domicile, les frais réels, la garde d’enfant à l’extérieur ou encore l’emploi de personnes à votre domicile. 

  

Les différents dispositifs de défiscalisation ci-dessus ne sont qu’une petite partie de l’ensemble des dispositifs existants. Pour ne rien louper et être sûr de choisir les bons investissements, nous vous conseillons de vous faire accompagner par un expert en fiscalité. Selon votre profil et vos besoins, il pourra alors définir avec vous les meilleures solutions pour réduire le montant de vos impôts ! 

Comment défiscaliser ? Conseils pour payer moins d’impôts 

Vous voulez payer moins d’impôts ? Quel dispositif choisir pour réaliser un investissement et réduire ses impôts ? Nos conseils pour défiscaliser ! 

Réduire ses impôts : comment défiscaliser ? 

Les nombreuses lois fiscales et autres mesures gouvernementales peuvent vous permettre de réduire vos impôts, de diminuer votre revenu imposable ou bien de créer des charges afin de faire baisser votre revenu imposable. Selon votre situation, le montant de vos impôts et vos perspectives en termes d’investissement, vous trouverez le dispositif de défiscalisation le plus intéressant. S’il y existe des dizaines de solutions pour payer moins d’impôts, elles se retrouvent toutes dans 4 grandes catégories : l’immobilier, l’épargne, les entreprises et la vie familiale. 

Défiscaliser et investir avec l’immobilier 

L’investissement immobilier est un excellent moyen de réduire vos impôts et de vous constituer un patrimoine. Si l’investissement à but locatif est l’un des dispositifs de défiscalisation les plus importants et les plus lucratifs, il est tout de même possible de faire baisser vos impôts à l’aide de votre résidence principale. 

Pinel, Denormandie ou encore la Location Meublée Non Professionnelle (LMNP), tous ces dispositifs présentent un panel d’avantages et de possibilités. Si vous respectez les critères d’accession, de remise en état et de location fixés par la législation de ces dispositifs, vous pouvez faire des économies importantes sur le montant de vos impôts. 

Défiscaliser grâce à l’épargne 

Placer votre argent peut en effet vous permettre de défiscaliser et donc de réduire votre revenu imposable global ou le montant de vos impôts. Pour épargner et défiscaliser, plusieurs solutions se présentent : le PER (Plan d’Épargne Retraite), l’assurance-vie, le PEA (Plan d’Épargne en Actions), le contrat Madelin ou encore le PEE (Plan d’Épargne entreprise) et le PERCO (Plan d’Épargne pour la Retraite Collectif). 

Tous ces dispositifs ne sont cependant pas accessibles à tous les contribuables. Les contrats d’épargne type assurance-vie ou plan d’épargne retraite sont eux ouverts à tous et permettent de réduire votre revenu imposable en fonction de la somme déposée. En plus de vous constituer une épargne pour la fin de votre vie active ou pour prévoir votre succession, la défiscalisation par l’épargne vous fait payer moins d’impôts immédiatement. 

Défiscaliser et soutenir les entreprises 

Si vous préférez investir dans les entreprises plutôt que dans l’immobilier, sachez qu’il existe là aussi de nombreux dispositifs de défiscalisation. En apportant votre soutien à des entreprises type PME, au secteur de l’audiovisuel, aux entreprises d’Outre-mer ou encore aux groupements forestiers, vous pouvez prétendre à une baisse de vos impôts. 

En plus de réduire votre cotisation fiscale, l’investissement dans des entreprises soutenues par l’État peut également vous permettre de bénéficier d’une exonération de votre impôt sur la fortune. Ces dispositifs sont très encadrés et il est essentiel de se faire accompagner pour mener à bien son projet de défiscalisation par le soutien aux entreprises. 

Défiscaliser au quotidien 

Grâce à l’optimisation fiscale, vous pouvez profiter de réductions d’impôts. Dans la gestion de votre foyer et de votre famille, il existe différentes solutions pour bénéficier de cette baisse d’impôts sur le revenu. 

Les dons financiers aux associations, l’emploi d’un salarié à domicile, le mariage ou bien la garde d’enfant à l’extérieur de votre domicile sont autant d’occasions pour réduire vos impôts !