L’assurance responsabilité civile professionnelle : l’essentiel à savoir

Il est important d’assurer le bon fonctionnement de l’activité professionnelle exercée par toute personne physique ou morale. Raison pour laquelle les chefs d’entreprise sont obligés de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle. Cette dernière présente de nombreux avantages non négligeables. Cependant, il y a quelques points essentiels à connaître avant de se jeter à l’eau.

 

L’assurance responsabilité civile professionnelle : quèsaco  ?

Généralement appelée assurance RC Pro, l’assurance responsabilité civile professionnelle est indispensable pour garantir un local ou un véhicule d’entreprise. En clair, elle couvre les dommages corporels et matériels causés à toute personne physique ou morale. Il peut s’agir d’une erreur, d’une négligence ou d’une faute commise par ses préposés. Quoi qu’il en soit, la garantie n’est pas applicable dans certains cas. Surtout lorsque l’activité déclarée ne correspond pas à la profession exercée. En tout cas, les clients exigent toujours une attestation d’assurance RC Pro dans les dossiers d’appel d’offres. La raison est simple, cela permet de prévenir les dommages causés lors de la réalisation d’une prestation.

Il est à noter que l’assurance RC Pro est obligatoire pour les personnes exerçant des professions réglementées. Les artisans du bâtiment, les médecins, les infirmiers, les avocats, les architectes et tant d’autres sont tous concernés par cette assurance. En ce qui concerne l’assurance responsabilité civile professionnelle facultative, elle s’adresse particulièrement aux commerçants et aux artisans. Ils pourront ainsi garantir les dommages corporels ou matériels pouvant survenir pendant l’intervention ou après la livraison des travaux. Comme on le sait déjà, personne n’est à l’abri des accidents, y compris les professionnels les plus qualifiés. C’est pourquoi il est indispensable de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle.

 

Qu’en est-il des garanties de responsabilité civile professionnelle

L’assurance en question s’accompagne toujours de nombreuses garanties solides. Pour les découvrir, il faut contacter un courtier assurance rc professionnelle. Ce dernier peut fournir des conseils personnalisés à ceux qui en ont besoin. Il peut d’ailleurs aider son client à faire des choix raisonnés concernant les garanties d’assurance RC professionnelle. Il y a, par exemple, la responsabilité civile exploitation qui couvre les biens, les prestations de toute entreprise et les personnes. Elle permet de garantir les conséquences financières des dommages corporels, matériels ou immatériels causés à des tiers. La responsabilité civile après livraison des travaux, quant à elle, prend en charge le vice des produits ou une erreur de conditionnement. Elle s’applique dès que les produits de toute société soient livrés ou effectués.

Il existe par ailleurs des responsabilités civiles spécifiques pouvant être souscrites par des entreprises. La garantie financière d’achèvement « GFA », entre autres, permet de garantir le financement de l’achèvement d’un immeuble, même en cas de défaillance du promoteur. Il faudra bien entendu choisir entre deux modes : intrinsèque et extrinsèque. Il y a aussi la garantie « Tous Risques chantiers » (TRC) qui est une assurance facultative. Elle couvre l’ensemble des travaux contre tous les risques pouvant endommager la construction jusqu’à la fin du chantier. Certains assureurs proposent à leurs clients une garantie de bon fonctionnement (BF). Cette dernière est valable pendant deux ans, à partir de la date de réception des travaux.

Assurance immo, que prendre en compte pour bien la choisir ?

Checklist

Le choix d’une assurance habitation n’est pas aussi évident qu’il n’y paraît. En effet, il existe énormément d’offres sur le marché. On peut facilement se perdre si l’on ne connaît pas certaines astuces. Sachez que ce n’est pas rare de voir des particuliers souscrire à une assurance inadéquate à leurs situations. Pour éviter de faire ce genre d’erreur, le mieux est de ne pas se précipiter. En d’autres termes, il faut prendre le temps de bien étudier ce que l’on recherche. En outre, il ne faut pas également se fier aux différentes publicités d’assurance dans la télévision ainsi que sur internet. Dans la majorité des cas, elles sont mensongères.

Vérifier la liste des garanties dans le contrat

La souscription à un contrat d’assurance devra inclure certaines couvertures face à des sinistres déterminés. Il s’agit par exemple d’incendie, de cambriolage ou encore d’inondation. Ayez en tête que le nombre de garanties n’est pas important. L’essentiel est qu’il y a les couvertures qui conviennent à votre situation. En guise d’exemple, si l’on dispose de plusieurs appareils électroménagers très onéreux, il est indispensable que l’assurance couvre les dommages causés par la foudre ou encore la surtension. Le premier réflexe est donc de réaliser un inventaire des potentiels sinistres auxquels on est exposé. Ensuite, il faut trouver l’assurance qui couvre le plus ces risques. Si possible, travaillez également avec des sociétés dignes de confiance comme Planet assurance. N’hésitez pas alors à lire les avis planet assurances.

Voir les primes ainsi que la franchise

On choisit souvent une assurance à cause de son prix. Pour cela, il y a deux critères à prendre en compte à savoir la franchise et la prime. Cette dernière est une somme que l’assuré devra payer durant une période déterminée. Dans la majorité des cas, le client devra d’une mensualité durant au moins une année. Pour ce qui en est de la franchise, c’est de l’argent que l’on devra payer pour bénéficier d’une indemnisation. Les compagnies d’assurances ont tendance à proposer une franchise d’environ 5 à 15 % du dédommagement total. Son calcul peut varier en fonction des assureurs alors il faut faire très attention. Jetez aussi un coup d’œil aux divers frais liés à votre dossier. En effet, ils peuvent s’avérer être assez élevés.

N’oubliez pas de recenser les différentes exclusions

Sachez que même si l’on a subi un dommage couvert par l’assureur, ce dernier pourrait ne pas indemniser la victime. C’est le cas des exclusions. Pour être un peu plus concrètes, les compagnies d’assurances ne dédommageront pas un vol à cause de la négligence de l’assuré (ce dernier n’a pas pris un système d’alarme efficace). Dans certains cas, l’assureur ne couvrira pas les dépenses liées à un incendie venant de l’extérieur. Dans tous les cas, n’hésitez pas à engager un spécialiste en la matière pour décortiquer le contrat d’assurance.

Assurance obsèques : tout savoir pour bien sélectionner son contrat

En termes simples, l’assurance obsèques est une police d’assurance vie conçue pour payer vos frais funéraires, d’inhumation et autres dépenses liées aux obsèques. Vous trouverez dans cet article tout ce que vous devez savoir sur les précautions à prendre avant la souscription d’une convention obsèques. Lire la suite de « Assurance obsèques : tout savoir pour bien sélectionner son contrat »

Comprendre l’assurance crédit

assurance emprunteur

La souscription d’une assurance prêt n’est pas toujours obligatoire. De nombreux établissements de crédit tendent pourtant à  vendre ce service à leurs clients emprunteurs à la va vite. Etant donné que les frais d’assurance viennent s’ajouter au coût total du crédit, il importe de bien comprendre le concept de l’assurance prêt pour mieux cerner son utilité et sa pertinence.

Lire la suite de « Comprendre l’assurance crédit »