Gros plan sur le bilan comptable

Tout chef d’entreprise doit être en connaissance des états financiers de sa compagnie, d’où l’intérêt de procéder à un bilan qui, généralement, doit être effectué à la clôture des comptes annuels. Il s’agit d’un tableau qui montre la situation patrimoniale de l’entité à un moment donné. Les partenaires (banques, actionnaires, etc.) et les tiers peuvent s’en servir pour assurer la solvabilité de la société.

 

En quoi consiste un bilan comptable ?

Le bilan comptable est avant tout un document qui décrit la synthèse du patrimoine de la société à l’instant T. Il permet de montrer l’actif de l’entreprise et son passif. Concrètement, l’actif correspond à ce que le groupe possède, tandis que le passif est ce qu’il doit. Lors de cette procédure, ces deux parties doivent s’équilibrer. Le bilan est souvent assimilé à la photographie d’une entité. Il aide à déterminer le bénéfice imposable, et peut servir d’outil de pilotage afin de réaliser des analyses internes. Procéder à cette analyse permet également d’évaluer la solvabilité de l’entreprise.

Aussi, il s’agit d’un outil d’aide à la prise de décisions stratégiques du manager de la société. Concrètement, le tableau est constitué de quatre quadrants, à savoir l’actif immobilisé, celui circulant, les dettes à long terme et celles à court terme. Pour chaque entrepreneur, il va falloir définir un tableau de bord comprenant des indicateurs personnalisés, en adéquation avec son secteur d’activité ou son business model. Cette démarche est obligatoire pour les gérants d’une association, d’une EIRL et d’une entité qui évolue dans le domaine artisanal, commercial, industriel, etc. Pour dresser son bilan, il est plus judicieux de recourir à un expert-comptable. Ce dernier se doit d’accomplir cette mission au moins une fois par an.

 

Pourquoi entamer une telle procédure ?

Une révision comptable est avant tout un passage obligé pour s’assurer de la bonne tenue des comptes. Ce processus permet également de renforcer la politique sociale en entreprise. Il fournit une valeur financière à la structure comme à ses partenaires. Une révision met aussi en valeur les outils de production, la valeur d’un stock ainsi que les emprunts. Ce sont en effet des données importantes, plus particulièrement dans le cas d’une cession d’entreprise. Il est indiqué d’effectuer cette démarche au moins une fois par an. Ensuite, il faudra l’envoyer au centre des impôts. Toutefois, il est important de savoir lire le document et l’établir régulièrement. En ce sens, cette analyse est plus qu’une obligation, car il faudra aussi la comprendre.

Elle devra permettre à l’entrepreneur de répondre à des questions spécifiques, comme sa situation dans la gestion de sa boîte. Il s’agit par ailleurs d’une démarche utile pour repérer les anomalies et les risques. Pour ce faire, il faudra commencer par mettre au point des tests de vérification. Idéalement, il est préférable de procéder au bilan régulièrement. Le spécialiste se chargera par la suite de contrôler la comptabilisation des opérations courantes. Il vérifiera l’inventaire de la société avant d’établir les documents de synthèse. Il s’occupera aussi du contrôle de la cohérence des comptes de produits et des charges dans le temps.

L’avocat fiscaliste : l’allié idéal pour résoudre les problèmes fiscaux

avocat fiscalisté

Le niveau d’expertise d’une administration fiscale et d’un particulier est totalement différent. Effectivement, le premier détient un maximum de connaissances autour de la fiscalité. Ainsi, pour défendre le droit des contribuables et se protéger contre les risques fiscaux, il est toujours préférable de solliciter un avocat fiscaliste.

Quelles sont les missions de l’avocat fiscaliste ?

Un avocat fiscaliste est un professionnel spécialisé dans le droit fiscaliste. Il entre en jeu afin de mieux orienter les entreprises et les particuliers. Cet expert intervient pour éviter la fuite brutale de trésorerie et sécuriser la finance de la firme. Effectivement, ce problème est très fréquent dans de nombreuses sociétés. Il est souvent dû à la mauvaise gestion des capitaux et à l’accroissement des dépenses. Il se détecte surtout par une augmentation des produits stockés et du besoin de financement.

 

L’avocat fiscaliste se charge également d’effectuer un audit fiscal dans le but de réduire les risques fiscaux. Tel est l’exemple d’un avocat fiscaliste cannes. Ce professionnel analyse le mode de gestion de la société et ses déclarations comptables. Cette étape consiste à collecter des données et réaliser des analyses pour vérifier si l’entreprise est bien dans les limites de la loi. Cette analyse permet d’évaluer les risques menaçants et de trouver une solution pour éradiquer le problème. En clair, elle offre l’opportunité à la société de pouvoir maîtriser et réduire les charges fiscales. Elle est également nécessaire dans le cadre d’une levée de fonds ou bien d’un projet de revente de l’entreprise.

Pourquoi faire appel à ses services ?

L’avocat fiscaliste est amené à aider de nombreuses personnes au quotidien. Il peut être un meilleur allié pour venir à bout des problèmes liés à la fiscalité. En effet, il est très attentif et a un bon relationnel pour tendre la main à ses clients. Il a un esprit de synthèse et d’analyse pour faire au mieux son travail. Par ailleurs, l’avocat fiscaliste connaît toutes les règles et les lois auxquelles les contribuables doivent à tout prix se conformer. Étant donné qu’il est expert dans le domaine, il peut donner des conseils légaux à son interlocuteur. Ce dernier peut confier la tâche à un avocat fiscaliste s’il a des soucis par rapport à un audit fiscal effectué antérieurement. Il saura ainsi prendre la meilleure décision pour mieux avancer.

Il faut savoir également que cet expert réalise le contrôle fiscal au sein d’une société ou auprès des particuliers. Aussi, il intervient pour tous les types d’impôt et à tous les stades de la procédure afin de répondre aux besoins de son client. En outre, il joue un rôle important dans l’optimisation fiscale que ce soit pour les SARL, les EURL, les SAS, les HOLDINGS ou les particuliers. Certains professionnels proposent leurs services sur leur site. L’interlocuteur peut s’y inscrire pour prendre rendez-vous dans les plus brefs délais.