Quels sont les différents dispositifs de défiscalisation ?

Investissement immobilier, épargne, soutien aux entreprises ou encore optimisation fiscale, quels sont les meilleurs dispositifs pour défiscaliser ? 

Quels sont les meilleurs dispositifs de défiscalisation  en France ? 

À l’heure actuelle, il existe près d’une centaine de dispositifs de défiscalisation en France. Entre l’investissement immobilier, le soutien aux entreprises ou encore l’épargne retraite, les solutions sont nombreuses et ouvertes à tous les contribuables. Il est même possible de multiplier les investissements pour profiter de plusieurs dispositifs à la fois. Pour faire baisser vos impôts ou votre revenu imposable global, voici quelques-unes des solutions les plus plébiscitées par les investisseurs. 

Les dispositifs immobiliers de défiscalisation 

Les premiers dispositifs auxquels on pense lorsque l’on souhaite défiscaliser sont souvent les investissements immobiliers. En effet, en plus de vous aider à payer moins d’impôts sur le revenu ou à faire baisser le montant de votre revenu imposable, l’investissement immobilier vous permet de vous constituer un patrimoine. Revenons sur les dispositifs les plus faciles à mettre en place et les plus intéressants d’un point de vue fiscal. 

La loi Pinel 

La loi Pinel concerne avant tout les biens immobiliers neufs ou en construction et, dans de rares cas, des biens anciens (il s’agira donc du dispositif Pinel ancien). Le principe est relativement simple c’est pourquoi il est apprécié des investisseurs, même novices.  

Pour bénéficier des baisses d’impôts relatives à la loi Pinel, vous devez faire l’acquisition d’un bien immobilier neuf dans un des secteurs géographiques mentionnés par ce dispositif. Ces zones sont classées selon le manque de logements par rapport à la demande.  

Il faudra ensuite louer votre bien immobilier non meublé à des foyers dont les revenus se trouvent dans la tranche relative à la zone Pinel. Vous pourrez ensuite bénéficier de réductions d’impôts allant de 12 à 21 % selon la durée de la location (6, 9 ou 12 ans). 

La Location Meublée Professionnelle et la Location Meublée Non Professionnelle 

Ces deux dispositifs sont semblables. Ils permettent de diminuer le montant de votre revenu imposable grâce à la location d’un bien meublé. Ce type de biens est relativement facile à louer et particulièrement recherché par les étudiants et les jeunes actifs. 

La différence entre la location meublée professionnelle et la location meublée non professionnelle intervient au niveau des revenus dégagés par cette location. Si ces derniers sont supérieurs à 50 % des revenus globaux du foyer fiscal alors vous passez en Location Meublée Professionnelle (LMP). 

Non seulement les statuts LMNP et LMP vous permettent de réduire le montant de vos impôts, mais ils peuvent également vous exonérer de l’impôt sur la fortune. À savoir, ces statuts ne sont pas concernés par le plafonnement des niches fiscales.  

Le dispositif Censi-Bouvard 

Sensiblement identique aux dispositifs de location meublée professionnelle et de location meublée non professionnelle, le dispositif Censi-Bouvard s’adresse aux biens situés dans des résidences services. Il s’agit le plus souvent d’une résidence pour personnes âgées, étudiants, personnes handicapées ou bien d’une résidence d’accueil et de soins. 

Ne vous engageant à louer votre bien en Censi-Bouvard pour une durée de minimum 9 ans, vous pouvez prétendre à une réduction d’impôts à hauteur de 11 %. 

Le déficit foncier 

Ce dispositif de défiscalisation demande un peu plus de rigueur et de patience pour être mis en œuvre. Le déficit foncier concerne les propriétaires de logements proposés à la location non meublée. Si le montant de vos charges se révèle supérieur à celui de vos revenus fonciers alors vous entrez en déficit foncier. 

Le montant des charges qui dépasse votre revenu foncier peut alors vous permettre de réduire le total de votre revenu imposable global. Par conséquent, vous bénéficiez d’une baisse de vos impôts sur le revenu. 

Les dispositifs d’épargne pour défiscaliser 

Grâce aux placements financiers et à l’épargne, vous pouvez profiter d’une réduction du montant de vos impôts sur le revenu. En plus de cette baisse notable, vous préparez votre avenir : retraite, succession, achat immobilier… La plupart des dispositifs de défiscalisation par l’épargne sont accessibles à tous les contribuables. Certains en revanche ne sont proposés qu’aux salariés dont l’entreprise participe. Voici quelques pistes pour épargner et défiscaliser simplement ! 

Le Plan Épargne Retraite 

Le Plan Épargne Retraite (PER) est un dispositif qui vous permet de préparer votre retraite durant votre vie active. Les sommes placées sur un contrat d’épargne retraite vous permettront par la suite de bénéficier d’un complément de revenu. Mais ce n’est pas le seul avantage du plan d’épargne retraite ! En effet, durant votre vie active, celui-ci vous permet de réduire vos impôts. 

En fonction des sommes versées sur votre plan épargne retraite, vous pouvez profiter d’une déduction sur vos revenus imposables. Autre avantage du plan épargne retraite (anciennement PERP) : la possibilité de récupérer votre capital à la retraite (sous forme de rente ou non) ou la possibilité de récupérer votre capital lors de l’achat de votre résidence principale. 

L’assurance-vie 

Les placements dans les assurances-vie sont d’excellents moyens pour défiscaliser et préparer l’avenir. Les différents contrats possibles vous permettent d’effectuer des placements financiers ou immobiliers et même sous forme d’actions. De plus, il est tout à fait possible de détenir plusieurs assurances-vie afin de diversifier ses placements. 

En plus de vous constituer un capital, l’assurance-vie permet également de défiscaliser. Les gains réalisés via l’assurance-vie ne sont pas imposables. Enfin, les frais de succession sont également absents du contrat d’assurance-vie jusqu’à un certain plafond. 

Les autres dispositifs de défiscalisation 

Outre les dispositifs de défiscalisation immobilière ainsi que les dispositifs d’épargne, il en existe des dizaines d’autres. En voici quelques-uns. 

L’investissement dans les entreprises 

Si le gouvernement français soutient de nombreuses PME et industries, vous pouvez en faire de même ! L’investissement dans les entreprises et le soutien financier se trouvent être des portes ouvertes à la défiscalisation : 

  • La loi Girardin encourage le développement des PME dans les territoires d’Outre-mer et vous permet de profiter d’une réduction d’impôts. 
  • Les FCPI (Fonds Communs de Placement dans l’Innovation) permettent d’aider de jeunes entreprises innovantes à s’installer ou à s’agrandir. De votre côté, vous bénéficiez d’une déduction d’impôts allant jusqu’à 25 % ! 
  • Les SOFICA (Sociétés pour le Financement du Cinéma et de l’Audiovisuel) offrent jusqu’à 48 % de réduction sur vos impôts ! 

L’optimisation fiscale 

La gestion de votre foyer peut également devenir une source d’optimisation fiscale et de réduction d’impôts sur le revenu. Pensez à déclarer vos dons financiers aux associations, la garde d’enfant à domicile, les frais réels, la garde d’enfant à l’extérieur ou encore l’emploi de personnes à votre domicile. 

  

Les différents dispositifs de défiscalisation ci-dessus ne sont qu’une petite partie de l’ensemble des dispositifs existants. Pour ne rien louper et être sûr de choisir les bons investissements, nous vous conseillons de vous faire accompagner par un expert en fiscalité. Selon votre profil et vos besoins, il pourra alors définir avec vous les meilleures solutions pour réduire le montant de vos impôts !