Ce qu’il faut savoir sur le prêt travaux

A la différence du prêt personnel où les conditions sont autrement plus souples et reposent surtout sur des relations de gré à gré, le prêt travaux est soumis à la production de justificatif dans le dossier de demande de crédit. L’emprunteur ne peut donc utiliser le crédit obtenu que sur des rubriques définies à l’avance dans le dossier qui a été approuvé. Toutefois, le principal avantage du prêt travaux  est qu’il est moins cher que le prêt personnel.

Les crédits existants

Le fait est que les crédits existants sont légion. La véritable astuce est de trouver le prêt qui soit le plus avantageux en termes de taux d’intérêt et de délai de remboursement.  Les crédits travaux peuvent se présenter sous la forme de prêts personnels ou sous la forme de prêts immobiliers :

  • Le prêt à taux zéro (PTZ) est indiscutablement le plus avantageux, encore faut-il pouvoir en bénéficier. Le prêt à taux zéro peut financer des travaux jusqu’à concurrence de 30.000 euros et peut s’étaler sur 15 ans.
  • Le crédit travaux des grandes surfaces spécialisées est accessible par leurs cartes de crédits ou par des prêts dédiés. Ainsi, on peut accéder au crédit travaux dans l’achat de matériels que ces grandes surfaces vendent.
  • Le prêt travaux des artisans est accessible avec la réalisation des travaux par un artisan qui, la plupart du temps ? fait partie d’un réseau de professionnels affilié à des groupes bancaires. Le crédit est directement versé à l’artisan quand celui-ci aura effectué les travaux.

avantages prêt travaux

Quel crédit pour quel projet ?

Le prêt  travaux à taux zéro permet d’effectuer des travaux dans la résidence principale qui doit avoir été construite avant 1990, pour l’amélioration énergétique de la maison. L’Etat a mis en place ce dispositif pour réduire la consommation de gaz et d’électricité mais aussi pour augmenter le nombre de propriétaires de maison ou d’appartement ; le prêt à taux zéro peut, en effet,  financer aussi les travaux dans une habitation neuve.

Les banques et les organismes de crédits proposent des prêts travaux qui sont des crédits à la consommation jusqu’à concurrence de 21.500 euros et dont le remboursement n’excède pas 8 ans. Pour ces crédits non dédiés, la présentation de la facture d’achat de matériaux suffit comme justification et l’emprunteur peut réaliser les travaux comme il le souhaite.

Le choix qui s’impose pour souscrire un crédit travaux

L’emprunteur doit comprendre le principe d’application des taux d’intérêt avant de souscrire un crédit travaux.  La question qu’il est naturellement amené à se poser est la suivante : « Un prêt personnel est-il le meilleur moyen pour réaliser les travaux en projet ? ». Le taux d’intérêt correspond au pourcentage du montant perçu et deux solutions sont laissées au choix de l’emprunteur. Il peut choisir un taux fixe, c’est-à-dire que le taux n’est plus modifié jusqu’au terme du contrat. Il peut aussi choisir un taux variable et négocier le montant tout au long du remboursement.